Les Alliés Nés !! Index du Forum
 
 
 
Les Alliés Nés !! Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Gruga : L'Avènement

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Alliés Nés !! Index du Forum -> Alliés nés -> Notre histoire passée, actuelle :
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Neige Mercury


Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 22
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien

MessagePosté le: Dim 26 Juin - 10:32 (2011)    Sujet du message: Gruga : L'Avènement Répondre en citant

GRUGA : L’AVENEMENT   

   

   

   
              The Black. Une guilde formée de vauriens ; de malappris. A la tête de cette horde démoniaque, Heqet, elfe noire, faisant parti des éclaireurs. Son maniement de l’arc n’est plus à prouver. Respectée et craint par son clan, le nom de la guilde comme celui de leur meneuse étaient synonyme  de terreur, de tuerie, de massacre. Si un des siens devait faillir à la tâche, s’il avait le moindre doute, c’est qu’il faisait parti de l’ennemi, et devait donc être abattu.

            Les guerres étaient nombreuses, tant victorieuses que infructueuses. Heqet adorait la guerre. Elle adorait voir ses compagnons démons, gnomes, orques, elfes, nains, elfes noires, humains, gobelins tuer, massacrer pour le plaisir. Ils tuaient tout ce qui bougeait sur leur passage, mais pas seulement. Ils détruisaient tout , ne laissant que des champs de ruine sur leur passage.

            Et pour fêter chacune de leurs victoires, ils festoyaient des nuits et des jours durant. Ils buvaient jusqu’à plus soif, dansaient jusqu’à ne plus tenir debout, chantaient au point d’être aphone.

            C’était la vie des The Black.

            Mais la vie de la guilde devait s’en trouver bouleversée. Car toute bonne chose à une fin.

 

            Et cela commença lors d’une guerre en terres reculées. Cette guerre fut très difficile. Les deux camps montrèrent leur bravoure au combat, leur héroïsme caché. The Black prit le dessus non sans difficulté. Le clan était affaiblit. Heqet avait disparu. Personne ne se résigna à croire qu’elle avait pu tomber au combat. Ils la cherchèrent, tous ensemble. Durant des jours, ils fouillèrent les décombres, soulevant le moindre petit caillou.

            Mais rien. Pas de chef. Plus de Heqet.

            L’un d’eux suggéra de retourner dans les contrées que sont les leurs, dans l’espoir d’y retrouver leur leader, leur guide vers les Enfers. Et ce fut à contrecœur qu’ils partirent en abandonnant leur meneuse pour un espoir des plus futiles.

            La guilde se mit en route vers des terres moins hostiles.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 26 Juin - 10:32 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Neige Mercury


Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 22
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien

MessagePosté le: Mer 20 Juil - 20:40 (2011)    Sujet du message: Gruga : L'Avènement Répondre en citant

          Non loin des décombres abandonnées de toute vie, des débris se mirent à bouger, à s’éparpiller. Une silhouette s’en dégagea, sombre, fière. Heqet. Elle était vivante, blessée, mais vivante.

          Alors que la bataille faisait rage tout autour d’elle, et que l’ennemi se montrait tenace, elle se retrouva prise en tenaille par trois guerriers. Elle savait que ses flèches ne la sauveraient pas. En bonne archère, elle décocha deux flèches en même temps, se débarrassant des deux guerriers les plus éloignés. Ses flèches partirent dans la même direction mais avec un angle légèrement différent, si bien qu’à mi-distance, elles s’éloignèrent l’une de l’autre pour aller se planter dans le coeur de l’ennemi visé. Pour le troisième qui venait par derrière, elle utilisa son arc, lui plantant dans la gorge. Elle le transperça de part en part, le sang de l’elfe guerrier s’écoulant le long de la corde. Heqet souriait.

          Tout se passa comme elle l’avait prévu. Ou presque. Elle ne pouvait prévoir les faits et gestes de tout le monde. Alors qu’un nouvel ennemi se ruait sur elle, une boule de feu gigantesque passa juste devant elle et frappa son nouvel assaillant dans une explosion des plus puissantes. Elle eut tout juste le temps d’utiliser le corps du guerrier qu’elle venait de tuer pour se protéger. Mais l’explosion fut si puissante, qu’elle s’en retrouva propulsée plusieurs dizaines de mètres. Elle put apercevoir d’où vint la boule de feu. C’est un orque magicien, nouveau venu parmi ses compagnons qui l’avait lancée. Je vais le tuer, pensa-t-elle. Il ne fera pas de vieux os s’il continue comme ça. Elle pensait juste volait dans les airs. Mais le corps du guerrier dont elle s’était servie l’empêchait de faire le moindre mouvement.

          Puis elle finit par traverser un mur puis un autre. Elle n’était presque plus consciente de ce qui se passait autour d’elle. Elle finit par atterrir douloureusement sur le sol, le corps de l’elfe sur elle. Elle ne pouvait plus bouger. Une autre explosion se fit entendre. Elle ne put la localiser, mais le souffle de l’explosion emporta le cadavre de son bouclier. Elle put juste retenir son arc avant d’être ensevelie sous un tas de pierres et de terre.

          Quand elle reprit conscience, elle suffoquait. Mais elle ne paniquait pas. Elle creusa dans le peu d’espace qu’elle avait, et fini par passer la main dehors. Elle prit une grande bouchée d’air frais et entrepris d’agrandir le trou passage pour s’extirper de là. Elle ramassa son arc et quelques flèches. Sortit des décombres, elle ne trouva qu’un lieu de désolation, déserté par tout être vivant. Un bref coup d’oeil lui permit de se rendre compte que ses compagnons avaient gagné la guerre. Elle en sourit de fierté.


          Elle décida, sans réfléchir, de retourner sur ses terres, d’aller retrouver les siens. Elle se mit en marche sans vivres, avec très peu d’eau. Elle ne savait combien de temps elle tiendrait sans nourritures mais elle ne pouvait rester ici.

          Le chemin serait long et parsemé d’embûches. Elle devait prendre le chemin le plus court pour avoir plus de chance de survie. Elle couperait par les montagnes. Ce serait aussi la voie la plus dangereuse.

          Pour pouvoir survivre, en se restreignant au maximum, elle chassait des petits animaux et mangeait des plantes pas toujours comestibles : « Si je veux survivre, je n’ai pas le choix. Mais je préfèrerai volontiers le cadavre de mes ennemis ».
 
 

          Les nuits étaient rudes, glaciales. Elle qui avait l’habitude de faire la fête des nuits entières, là elle devait économiser ses forces, se reposer. Pour passer des nuits correctes, elle allumait un feu et placer des pièges tout autour de son campement pour ne pas être surprise par des rôdeurs.

          C’était en pleines montagnes que son avenir, son destin allaient se jouer. Elle ne le savait pas encore, mais une rencontre dans ce lieu hostile devrait tout changer. Pas seulement pour elle, mais aussi et surtout pour ses compagnons.


          Hecqet avait trouvé un endroit où passer la nuit. Elle allait installer ses pièges quand une dizaine d’orques apparurent. Ils étaient menaçants. Hecqet se saisit de son arc et 3 flèches qu’elle se prépara à tirer. Elle se tenait prête à défendre sa vie.

          Deux orques armés de haches et d’épées se ruèrent sur hecqet. Elle s’en débarrassa facilement avec son premier tir. Sa troisième flèche désarma un orque qui était rester en retrait. Deux autres orques foncèrent sur elle. Elle décocha 2 flèches avec une telle rapidité que l’on ne vit même pas qu’elle avait récupérer des flèches dans son carquois. Elle ne les tua pas, préférant les faire agoniser lentement dans la douleur, les rendant incapable de se relever pour attaquer. Les flèches avaient touché en plein dans l’abdomen des orques, en touchant les organes vitaux, mais sans trop les abimer, pour arriver dans la colonne vertébral, leur sectionnant la moelle épinière. Ils ne pouvaient que hurler leur douleur, gisant sur le sol comme des moins que rien.

          Hecqet avait un rictus de plaisir en entendant ses cris d’agonie, en voyant tout ce sang rougissant la neige. Elle sentait sa motivation revenir.

          Mais elle ne s’attendait pas à ce que les autres charges tous ensemble. Elle envoya des salves de flèches qui ne rencontrèrent que des boucliers. Voyant que cela ne faisait rien, elle se rua sur eux, prenant au passage une épée d’un de ses ennemis agonisants dans la douleur, et frappa le plus en avant. Elle cassa le bouclier en deux. Elle en profita pour lui planter l’épée dans le coeur. Elle esquiva une hache de justesse et éviscéra un autre orque.

          Au moment où elle allait en frapper un troisième de son épée alors qu’elle parait de son arc, un orque embusqué arriva par derrière et la frappa à coup de masses à la tête. Hecqet s’effondra sur le sol glacial, à demi-consciente. Elle essaya de se relever, mais n’avait plus aucune force. Elle ne pouvait que regarder son sang couler sur la neige. Elle n’entrevoyait plus que des ombres.

          Cependant, il lui sembla distinguer une ombre qui s’en prenait aux autres. Elle n’aurait pu le jurer dans son état, pensant que c’était plus du à de la divagation au vue de son état, plutôt que la réalité.

          Elle finit par sombrer dans l’inconscience. Son destin ne lui appartenait plus.  

_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:29 (2018)    Sujet du message: Gruga : L'Avènement

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Alliés Nés !! Index du Forum -> Alliés nés -> Notre histoire passée, actuelle : Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com